Plusieurs fois par an, la question revient sur nos forums. Que ce soit des joueurs expérimentés ou des ptits nouveaux, tout le monde a son avis et tout le monde configure son contrôleur comme il le souhaite. Mais pensez-vous que n'importe quelle configuration vous permettra de donner le maximum ? Clairement non !

  • La base

Avant de commencer à vouloir tout modifier, n'oubliez pas qu'un nombre important de développeurs et de testeurs sont passés sur le jeu avant vous et qu'ils ont donc déjà donné un avis sur la meilleur configuration à adopter. Peut-être pas celle qui vous conviendra le mieux, mais une configuration qui aura le mérite d'avoir un maximum d'actions configurées sur la manette. Donc pour commencer un nouveau jeu, commencez par penser à vous adapter à ce jeu et non pas l'inverse !

  • Déterminer les actions les plus utiles

ça peut paraître bête de prime abord, mais beaucoup de joueurs veulent avoir quelques actions sympa sous la main, comme l'allumage des phares, le klaxon, le changement de vue... Autant d'actions qui ne sont pas indispensables et que vous utiliserez rarement, et certainement pas dans des moments d'extrêmes concentration pendant une course ou un tour de qualification. Ces touches peuvent être déportées sur votre clavier si vous jouez sur pc par exemple. Ceci est de moins en moins important cependant, les manettes ont de plus en plus de boutons et permettent donc de ne plus trop se poser de questions, voir de ne pas utiliser tous les boutons de la manette.

  • Logique d'attribution

Certain joueurs n'y pensent pas, mais certaines actions doivent être placées non pas par préférence, mais par obligation. Je m'explique...
Quand vous freinez, vous avez généralement également besoin de rétrograder en même temps. Si vous placez ces boutons d'un même côté de la manette, vous serez alors incapable d'appuyer sur les deux en même temps et vous perdrez ainsi du temps car vous devrez décomposer vos actions (freiner puis rétrograder donc). En général on s'en rend compte assez vite et on modifie l'attribution des touches, mais certain s'entêtent et ne le font pas, donc pensez-y !

  • Feeling

Attention cependant à ne pas aller trop contre vos habitudes, n'oubliez pas que vous êtes là pour vous faire plaisir et que si vous ne prenez pas de plaisir alors vous n’enchaînerez pas les tours et vous ne progresserez pas à un bon rythme...

  • Exemples de configuration de manette

Manette-Xbox-360-Sans-Fil-Accessoire-Xbox-360-925787371_ML.jpgPour cet article nous allons nous concentrer sur GP-Bikes, qui est le jeu qui ne propose pas de configuration par défaut. Sachez tout de même que Piboso préconise d'utiliser une manette Xbox360 car c'est la manette utilisée pendant le développement du jeu. (Nb : La manette Xbox One vient d'être approuvée par Piboso).

Vous trouverez ci-dessous deux configurations différentes de manettes. La première est celle de votre serviteur et la seconde est celle de Juju notre skinneur en chef. Nous sommes deux joueurs qui sommes plutôt dans le haut du classement et nous remarquons que la configuration est plutôt assez différente :
Alibaskins :
configuration_gp-bikes_manette_xbox_Alibaskins.png
Juju :
configuration_gp-bikes_manette_xbox_Juju.jpg

La principale différence est faite sur l'association des actions sur le frein avant et l'accélération. Alibaskins, utilise le stick droit de sa manette pour accélérer et freiner, tandis que Juju utilise les gâchettes de sa manette.
Ceci est une question de feeling et est difficilement discutable comme nous l'avons vu plus tôt. Pour ma part, je trouve les sticks analogiques plus précis et fluides que les gâchettes ou je sens les ressorts donner des à-coups quand je les presse. Juju est habitué aux gâchettes et les maîtrisent donc parfaitement.
Au final ceci nous amène donc à constater la logique d'attribution des touches, dans les deux cas, les actions de freinage/rétrogradage et d'accélération sont réparties de part et d'autre de la manette.

  • Volants ?

02670012-photo-logitech-g27.jpgUtiliser un volant pour jouer à un jeu de moto peut paraître bizarre, surtout lorsque l'on pense, à juste titre, qu'une moto et une voiture sont des opposés. Mais est-ce que piloter une moto avec une manette est plus réaliste qu'avec un volant ? Clairement non...
Je ne vous le cache pas, à ma connaissance aucun des joueurs les plus rapides n'utilise de volant pour jouer, mais des joueurs aux performances honorables commencent à pointer le bout de leur nez.
De prime abord, il est facile de penser qu'un volant permet une grande progressivité, puisqu'il est possible de bénéficier de son angle de rotation important (en comparaison à la faible distance que peut parcourir un stick). C'est donc un plus. Mais ce plus peut se transformer en gros point faible, puisqu'il vous faudra plus de temps pour effectuer un basculement rapide. Il faut donc jouer sur l'angle de rotation et le diminuer pour obtenir un mouvement maximale qui vous permette d'être réactif tout en gardant un maximum de précision.
Un autre considérable avantage est le retour de force. Le force-feedback (FFB) en anglais, permet de ressentir les efforts et contraintes appliquées sur la moto et permet également de ressentir les imperfections de la piste ou les vibreurs. Ce sont des informations très utiles que l'on ne ressent pas avec une manette et qui peuvent permettre de gagner en régularité par exemple.
Je finirais ce chapitre sur les volants en citant un des plus beaux, si ce n'est le plus beau projet de simulateur moto. Celui de Sh@rk (voir ici) qui a réalisé ses simulateurs en utilisant des volants (Logitech G25 pour le premier). Le volant a bien sûr été totalement démonté et un guidon a été fixé à sa place. Ceci permet donc d'avoir un guidon dans les mains ! A noter qu'un de nos membres a ajouté des bracelets (guidon) fixés à son volant et à relié la poignée d'accélérateur à la pédale des gaz et le levier de frein à la pédale de frein. Je n'ai malheureusement que peu d'informations sur ce projet, mais je pense qu'il pourrait être très intéressant d'en avoir !
Simulateur réalisé par Sh@rk :
356211Photo049.jpg

  • Joystick (Manche à balais)

62a3201b1ed05c813ebe24bf19ed20b7.jpg Plutôt destiné aux simulateurs de vol, ces contrôleurs ont pourtant bien des qualités si l'on souhaite les utiliser dans un jeu de moto. En effet, ils permettent de gérer l'inclinaison de sa moto de façon très précise en bénéficiant d'un débattement bien plus important que celui d'un stick de manette et ont également l'avantage d'être rapide à manipuler contrairement à un volant qui serait réglé avec un angle de rotation trop important. Il y a 10 ans (sic !), de très bons joueurs (Greeze par exemple) utilisaient ce type de contrôleur pour jouer à GP500. A l'époque, l'analogique n'avait pas encore percé dans le monde des jeux de moto, et le contrôle des gaz n'étaient donc pas gérés ainsi (on/off). Avec les jeux modernes, difficiles d'imaginer une utilisation précise de ce type de contrôleur (je les connais mal, je peux donc me tromper...) pour gérer finement à la fois l'inclinaison, les freins et les gaz.

  • Guidon Thrustmaster

fsbike.jpgCe sera rapide et sans appel ! C'est de la m****, n'y pensez même pas !
Si vous voyez ça, rigolez et passez votre chemin !!!







  • Direct Lean or not Direct Lean ? That is the question...

Je profite de cet article pour parler d'une option activable dans GP-Bikes et que beaucoup de joueurs semblent activer. Le Direct Lean, ou inclinaison directe en français, permet au joueur de synchroniser l'inclinaison de sa moto avec l'inclinaison de son stick analogique. C'est le mode de contrôle utilisé dans les jeux de Milestone (Motogp14, Motogp13, SBK-X...).
Avec le Direct Lean activé, on dirige donc dans ce cas l'inclinaison de la moto. Si on lâche le stick, la moto se redresse à la même vitesse (ou quasiment) dans le jeu. Ce mouvement est donc très brusque.
Sans le Direct lean activé, on indique la direction que l'on souhaite prendre et le pilote automatique réalise l'action d'une façon douce et précise.

Personnellement, je n'utilise pas le Direct Lean. En théorie, il permet d'être plus précis puisque la moto s'incline exactement de la façon indiquée par notre doigt. En pratique, on remarque que la moto est très réactive, mais si notre doigt n'effectue pas des mouvements parfaitement fluides, alors la moto dans le jeu ne le fait pas non plus. Et c'est là qu'est le point faible du Direct Lean si on l'utilise avec une manette. Sauf si vous êtes un grand chirurgien et que vous n'avez jamais aucun mouvement parasite, alors vous pouvez utiliser ce mode pour jouer à GP-Bikes. Sinon, attention ! GP-Bikes est une simulation et comme en vrai, vos mouvements doivent être fluides (et rapides), mais avec un stick qui bouge de quelques millimètres, dur de trouver la même précision qu'avec un guidon entre les mains et une moto entre vos jambes...

Prenons l'exemple simple de la rectification de trajectoire :
Dans le cas du direct lean, vous indiquez une inclinaison à la moto, vous vous rendez compte que vous rentrez trop tôt dans le virage, vous rectifiez en mettant un peu moins d'angle, la moto se redresse instantanément pour atteindre l'inclinaison indiquée, puis vous souhaitez repasser sur l'angle maxi et replonger à l'intérieur et vous remettez votre stick en butée et la moto suit le mouvement. Votre doigt a commandé cette décision en quelques dixièmes de secondes sur quelques millimètres et n'oubliez pas que vous devez réaliser ces mouvements sans faire de mouvement brusque sous peine de déstabiliser votre moto.
Dans le cas ou vous jouez sans direct lean, vous vous rendez compte que vous rentrez trop tôt dans le virage, vous rectifiez en mettant un peu moins d'angle, le pilote automatique dirige doucement l'inclinaison de la moto pour atteindre la position souhaitée, puis vous souhaitez repasser sur l'angle maxi et replonger à l'intérieur et vous remettez votre stick en butée et le pilote automatique dirige de nouveau délicatement l’inclinaison.

Beaucoup de blabla pour expliquer la différence entre les deux ? C'est vrai... Mais pourtant indispensable pour comprendre ce qu'est le direct lean. Pour terminer ce chapitre, je me permets un raccourcis : Direct Lean = Rapide mais trop brusque.
Surtout pour la nouvelle beta5 qui va donner des cheveux blancs à ceux qui utilisent cette option...

Cet article est bien sûr le reflet de ma vision des choses, et n'engage donc que moi. Chaque joueur a son propre ressentit et sa propre façon de faire. Un contrôleur que je n'utilise pas ou que je n'aime pourrait parfaitement convenir à quelqu'un d'autre. L'important étant de trouver ce qui vous permet de prendre du plaisir et d'avoir le sentiment de ne pas être gêné.
Si vous souhaitez faire partager votre configuration ou obtenir des avis, n'hésitez pas à vous rendre sur un topic consacré à ce sujet dans notre forum : ICI