Milestone est de nouveau en charge du jeu de la licence MOTOGP en 2018 et nous a donc mis à disposition son tout nouveau MOTOGP18, qui succède à MOTOGP17 et l’excellent VR46 The Game.

Graphismes
motogp18-eclairages.jpg
Au menu des nouveautés, la plus remarquable est certainement le nouveau moteur graphique du jeu. Il est maintenant basé sur Unreal Engine. Le jeu gagne en terme d’éclairages et de décors surtout. Difficile sinon en jeu de voir une différence au niveau de la modélisation de la moto, puisque l'on ne voit que l'arrière. On reste donc encore loin des références en terme de graphismes. Par contre, un des trucs sympas que vous pouvez remarquer est la présence de fumigènes dans les gradins des circuits, avec une dominante de jaune pour le héros du MOTOGP Valentino Rossi bien entendu. Sur certain circuits, ces fumigènes débordent même sur la piste, comme par exemple au sachsenring ou (en plus d'être un point de repère pour déclencher votre phase d'accélération) permet un moment fun les premières fois où l'on découvre le circuit !

motogp18-fumigenes.png

Pour en revenir à la modélisation des circuits, on peut remarquer qu'ils ont tous été entièrement re-modélisés. Les circuits paraissent plus réalistes et comportent plus d'imperfections (bosses, creux, raccords...). Même si je ne peux pas dire que la modélisation est plus proche de la réalité, car il faudrait avoir déjà roulé sur ces circuits, et ce n'est malheureusement pas (encore...) mon cas, on a une sensation de réalisme bien plus présente. Les vibreurs ne sont plus aussi uniforme entre les circuits. On a des vibreurs plus ou moins relevés et gênants sur les circuits. Par contre j'ai remarqué quelques anomalies sur plusieurs circuits. Elles envoient la moto dans les airs d'une façon très peu réaliste, comme si on heurtait un petit muret invisible. C'est parfois assez déconcertant.

Gameplay

Avant de pouvoir moi même tester ce jeu, j'ai pu lire quelques articles qui indiquaient que rien n'avait changé à ce niveau là, mais là je ne suis pas du tout d'accord. Le jeu a clairement évolué et en bien. La gestion des gazs est à mon sens toujours la même, l'adhérence et son ressenti également, par contre au niveau du châssis de la moto, on sent que la moto est plus vivante. On ressent plus les imperfections de la piste, la moto est plus souple et bouge plus que dans MOTOGP17.
Les wheelings sont plus présents et plus souples également, on peut facilement tenir un wheeling en sortie de virage sans que la moto ne se retourne directement. C'est d'ailleurs un peu facile, mais ça permet une immersion rapide et plaisante dans le jeu.

Rins-lorenzo-motogp18.jpg

Le gros changement vient donc surtout des freinages. La moto part de travers et il faut parfois corriger la position de son pilote pour ne pas se mettre à l'équerre en entrée de virage et se faire éjecter de la moto. Parfois c'en est même rageant, car si le point de freinage est au niveau d'une bosse, celle-ci déporte la moto et provoque la chute régulièrement (je pense au COTA (Circuit Of The America) essentiellement, où j'ai pris un nombre incalculable de pelles sur le freinage en bout de ligne droite, malgré mes tentatives de changement de repères de freinage. Mais ce n'est pas tout. Le gros gros plus sur le freinage est maintenant qu'il n'est plus aussi ON/OFF que par le passé. J'ai toujours reproché aux physiques de Milestone de ne pas gérer correctement la puissance de freinage. En fait, dans les précédents jeux, si on arrivait en limite de décrochage (la manette vibre pour prévenir), si on relâche les freins légèrement, la moto tombait sauf si on relâchait totalement le frein. Maintenant, il est possible de diminuer sa puissance de freinage quand on ressent la vibration et donc de ne pas avoir à pianoter sur la touche pour ne pas tomber. C'est bien plus réaliste du coup à ce niveau. Un gros plus de mon point de vue.

Au niveau des collisions, je trouve le jeu beaucoup trop permissif maintenant. On a l'impression que les contacts se font entre deux cubes et qu'il est quasiment impossible de faire tomber un IA. Heureusement l'IA fait plutôt très attention à ne pas nous rentrer dedans. C'est certes moins contraignant pour le joueur, mais ça donne vraiment un aperçu arcade du jeu qui ne m'a pas emballé. On tombe vite dans l'excès en s'appuyant sur les concurrents...

J'ai également noté une anomalie en Moto3 au niveau de la physique de ces petites motos qui misent tout sur leur vitesse de passage en courbe, ce qui est heureusement un point important pour aller vite avec ces motos. Mais ce qui ne va pas concerne l'inertie de la moto et sa manière de revenir à la corde quand on accélère. En effet, plus on accélère et plus la moto revient à la corde, ce qui ne devrait pas se produire avec une moto aussi peu puissante. Le phénomène est bien mieux retranscrit sur les MOTOGP, elles peuvent resserrer leur virage dans les parties "lentes" en faisant patiner leur pneu arrière, mais dans les parties rapides, sans glisse de l'arrière, la moto tend bien à s'éloigner de la corde.

Contenu
dovi-marquez-pluie-motogp18.jpg
Mais ou est passé tout le contenu présent dans les anciens jeux ?!? Où sont les GP500 ? Les pilotes de légende ? Les anciens circuits ? J'imagine que cela devait demander une charge de travail conséquente pour transférer tout ce contenu des anciens jeux, vers le nouveau moteur graphique, mais... Que c'est dommage... Il faudra donc certainement attendre MOTOGP19 pour pouvoir accéder à ce genre de contenu.
Bon par contre on a bien tout le contenu pour le championnat 2018, avec en prime le circuit de Thaïlande que j'ai pu découvrir avec plaisir dans ce jeu. Un circuit technique et sympa à découvrir, mais qui semble très vide avec des dégagements vraiment importants qui font qu'on se sent tout petit au milieu du stadium. Je serai curieux de comparer le circuit quand le championnat MOTOGP s'y rendra cette année.

Modes de jeux

Le jeu comporte tous les modes de jeux que l'on attend sauf un qui, personnellement, en plus de me décevoir années après années, a carrément été retiré de ce nouveau jeu. Terminé le jeu à plusieurs en écran splitté. Et j'en suis bien déçu, car j'utilise personnellement ce mode de jeu quand j'ai des amis à la maison qui veulent se faire une course. Vraiment dommage de ne pas le prévoir. A croire qu'avoir de vrais amis pour jouer ensemble devient un point complètement négligé dans les jeux...

rossi-motogp18.jpg
Nous avons cependant le mode carrière, qui lui, a perdu beaucoup en terme de gestion de l'équipe. On monte sur la moto et on roule. On obtient des points de développement pour sa moto et on les attribuent aux améliorations que l'on souhaite. Mais il n'y a plus de séance de roulage, plus de gestion du marketing ou des sponsors. Même si je ne trouvais pas ça très bien intégré, ça ajoutait un côté plus réaliste. J'aimerai vraiment que Milestone se penche sur un mode carrière avec un aspect manager. Soit que l'on gère, soit qui nous pose des objectifs qui pourraient rapporter plus ou moins de points à notre pilote. Par exemple, grand prix de France, le team est Français (Tech3 :D), et notre manager nous indique que nos sponsors aimeraient nous voir briller ce weekend. Décrocher une pôle serait un plus, au risque de se blesser, il faut alors tout donner et risquer d'avoir un pilote moins performant pour la course, mais faire briller ses sponsors si on y parvient. Bref un mode carrière plus motivant et diversifié que le traditionnel, je monte sur la moto pour gagner, peu importe ce qui arrive...
J'ai également été un peu étonné dans ce mode, de ne pas avoir pu passer par le Moto2 après ma victoire au championnat Moto3. Je n'ai eu que des propositions de contrats MotoGP... Étrange...

Nous avons aussi les traditionnels modes de jeux rapides, contre la monte et grand prix unique. Rien à redire sur ces modes... Simples et efficaces.

Un seul bémol, les temps de chargements affreusement longs sur PS4 pour ma part (PS4 pas PRO). Sur PC rien d'anormal avec le jeu installé sur un SSD.

ESPORT


Venons-en à la partie qui m'a fait attendre la publication de cet article, car je voulais absolument la tester une fois disponible (il y a deux semaines maintenant).
Cette année de nouveau, la DORNA organise un championnat Esport sur la base de ce jeu. Le concours n'est pas uniquement réservé aux heureux possesseurs de PS4, mais également à la XBOX One et les joueurs PC sur STEAM. On peut voir en ligne que les chronos semblent assez équivalent d'une plateforme à l'autre. De mon côté, j'ai de nouveau pu profiter du fait d'avoir deux versions du jeu (PS4 + PC) pour comparer, et comme tous les ans, la version PC me permet d'être bien plus rapide et régulier que sur ma PS4 (cf : http://www.motonline-france.com/index.php?post/2016/11/05/L-importance-du-mat%C3%A9riel )? J'attribue cette différence à la qualité de mon écran plat pour les jeux où j'utilise ma PS4. L'écart se situe entre 1 seconde et 2.5 secondes suivant la longueur du circuit, ce qui est énorme.

Mais revenons-en à nos moutons, l'Esport, qui cette année semble attirer encore un peu plus de monde et surtout des joueurs d'un très haut niveau (j'avoue que je suis dépassé car je ne joue plus assez régulièrement ^^, mais je me maintiens dans le haut du classement avec mon vieux matériel tout de même ouf). Les manches sont connues à l'avance, ce qui permet de s'entrainer avant une manche, sur la page dédiée sur le site du championnat :
calendar_motogp18_esport.JPG
Les classements sont mis à jour régulièrement et il est possible de se confronter aux fantômes des meilleurs joueurs pour tenter de s'améliorer. Chaque épreuve permet de sélectionner 3 joueurs. Un sur PS4, un sur XBOX One et un sur STEAM. Ensuite ils se confronteront dans une première "Semi-final" au terme des 4 premières épreuves. Seulement la moitié des 12 sélectionnés accéderont à la finale. Ensuite après 4 autres épreuves une autre "semi-final" aura lieu avec les 12 sélectionnés sur ces épreuves (les 6 éliminés de la première semi-final peuvent se requalifier pour celle-ci. Et ensuite une finale sera réalisée avec les 12 meilleurs joueurs. A noter que les semi-final auront lieux sur un circuit du calendrier réel du MOTOGP et la finale aura lieu à Valence comme celle de l'an dernier.
Tout ceci semble bien organisé et donne plutôt envie non ?

calendar_motogp18_esport_black.JPG

On ne se fout pas de nous avec ce championnat en tout cas, ça donne vraiment envie de s'y mettre.
Je vous laisse aller consulter le site du championnat : https://esport.motogp.com

Conclusion

Je suis plutôt content de ce nouveau MOTOGP18 en terme de Gameplay et graphiquement. Je me fais plaisir grâce au freinage amélioré et à la souplesse du châssis. Le mode Esport apporte vraiment un gros plus au jeu et donne des objectifs à ceux qui veulent s'améliorer. Il est cependant dommage d'avoir perdu autant de contenu entre la version 2017 et 2018... Espérons que MOTOGP19 nous rapportera le contenu perdu dans cette version.

J'en profite pour rappeler que Ride3 est annoncé pour la fin d'année 2018, et j'en attends vraiment beaucoup, car il aura la lourde responsabilité de réussir à autant me contenter que Ride2 :D